Passer au contenu

Aperçu des Associations

Les relations parlementaires internationales du Canada sont en partie assumées par les associations parlementaires et les groupes interparlementaires.

Associations parlementaires

Malgré la diversité de leurs activités et de leurs objectifs, les 12 associations du Parlement canadien ont des caractéristiques en commun :

  • elles font la promotion des intérêts du pays à l'étranger de façon permanente;
  • elles interviennent aux niveaux multilatéral et bilatéral;
  • elles sont composées de sénateurs et de députés.

Les membres se rencontrent régulièrement et lors d'assemblées générales annuelles où sont formés les comités exécutifs chargés de coordonner et de diriger les activités des associations avec leurs vis-à-vis d'autres pays ou avec les secrétariats internationaux des organismes multilatéraux auxquels elles appartiennent.

Chaque association a un secrétaire responsable des activités quotidiennes. Le secrétaire d'association est appuyé par le personnel de la Direction des affaires internationales et interparlementaires, qui fournit un soutien administratif et logistique aux membres des associations des deux chambres du Parlement.

Le Conseil interparlementaire mixte (CIM), qui relève des deux présidents, est chargé de décider de l'ensemble des questions budgétaires et administratives qui concernent les associations parlementaires. En particulier, le Conseil établit le niveau de financement à accorder à chaque association selon le total des affectations approuvées par le Comité sénatorial permanent de la régie interne, des budgets et de l'administration et le Bureau de régie interne de la Chambre des communes.

Voir les rapports annuels du CIM.

Les groupes interparlementaires

Le Parlement du Canada compte actuellement quatre groupes interparlementaires officiels. Trois groupes, Canada-Allemagne, Canada-Israël et Canada-Italie, ont été officiellement constitués en 1981. Canada-Irlande a été officiellement reconnu en 2004.

Le but de ces groupes interparlementaires est de renforcer les liens entre les parlementaires canadiens et ceux des pays en cause de manière à favoriser la coopération et la compréhension mutuelle entre les parlementaires et les pays en question.

Ces groupes organisent des assemblées générales et des déjeuners de travail pour leurs membres, et accueillent à l'occasion des parlementaires ou des dignitaires des différents pays concernés.

Les groupes interparlementaires ne reçoivent aucune aide financière. Les frais d'adhésion versés par les parlementaires constituent leur seule source de revenu.

Autres groupes interparlementaires

En plus des groupes susmentionnés, il existe plusieurs autres groupes, souvent appelés « groupes d’amitié », qui ne reçoivent aucun soutien administratif ou financier du Parlement du Canada. Ces groupes ne sont pas tenus d’informer le CIM de leurs activités ou de leur composition, mais on les encourage à communiquer leurs coordonnées à la Direction des affaires internationales et interparlementaires afin d’aider ceux qui voudraient les contacter. Pour plus de renseignements sur ces groupes, veuillez consultez la liste non-officielle des autres groupes interparlementaires.