Skip to main content

Bill C-267

If you have any questions or comments regarding the accessibility of this publication, please contact us at accessible@parl.gc.ca.

Skip to Document Navigation Skip to Document Content

First Session, Forty-second Parliament,
64-65 Elizabeth II, 2015-2016
Première session, quarante-deuxième législature,
64-65 Elizabeth II, 2015-2016
HOUSE OF COMMONS OF CANADA
CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA
BILL C-267
PROJET DE LOI C-267
An Act to provide for the taking of restrictive measures in respect of foreign nationals responsible for gross violations of internationally recognized human rights and to make related amendments to the Special Economic Measures Act and the Immigration and Refugee Protection Act
Loi prévoyant la prise de mesures restrictives contre les étrangers responsables de violations graves de droits de la personne reconnus à l’échelle internationale et apportant des modifications connexes à la Loi sur les mesures économiques spéciales et à la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés
FIRST READING, MAY 5, 2016
PREMIÈRE LECTURE LE 5 MAI 2016
Mr. Bezan
M. Bezan
421192


SUMMARY
This enactment enacts the Justice for Victims of Corrupt Foreign Officials Act (Sergei Magnitsky Law) to provide for the taking of restrictive measures in respect of foreign nationals responsible for gross violations of internationally recognized human rights. It also proposes related amendments to the Special Economic Measures Act and to the Immigration and Refugee Protection Act.
SOMMAIRE
Le texte édicte la Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus (loi de Sergueï Magnitski) afin de prévoir la prise de mesures restrictives contre les étrangers responsables de violations graves de droits de la personne reconnus à l’échelle internationale. En outre, il apporte des modifications connexes à la Loi sur les mesures économiques spéciales et à la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.
Available on the Parliament of Canada Web Site at the following address:
http://www.parl.gc.ca
Disponible sur le site Web du Parlement du Canada à l’adresse suivante :
http://www.parl.gc.ca


1st Session, 42nd Parliament,
64-65 Elizabeth II, 2015-2016
1re session, 42e législature,
64-65 Elizabeth II, 2015-2016
HOUSE OF COMMONS OF CANADA
CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA
BILL C-267
PROJET DE LOI C-267
An Act to provide for the taking of restrictive measures in respect of foreign nationals responsible for gross violations of internationally recognized human rights and to make related amendments to the Special Economic Measures Act and the Immigration and Refugee Protection Act
Loi prévoyant la prise de mesures restrictives contre les étrangers responsables de violations graves de droits de la personne reconnus à l’échelle internationale et apportant des modifications connexes à la Loi sur les mesures économiques spéciales et à la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés
Preamble
Préambule
Whereas human rights and the rule of law are integral to international law and Canada has repeatedly asserted its commitment to promoting international justice and respect for human rights;
Whereas signatory States to international human rights agreements have committed themselves to the obligations and responsibilities set out in those agreements;
Whereas Sergei Magnitsky, a Moscow lawyer who uncovered the largest tax fraud in Russian history, was detained without trial, tortured and consequently died in a Moscow prison on November 16, 2009;
Whereas no thorough, independent and objective investigation has been conducted by Russian authorities into the detention, torture and death of Sergei Magnitsky, nor have the individuals responsible been brought to justice;
Whereas the unprecedented posthumous trial and conviction of Sergei Magnitsky in Russia for the very fraud he uncovered constitute a violation of the principles of fundamental justice and the rule of law;
Whereas legislation and motions adopted by legislative assemblies in the United States, the European Parliament, the United Kingdom, the Netherlands, Italy and Canada have condemned the mistreatment of Sergei Magnitsky as “a violation of the principles of fundamental justice and the rule of law” and called for sanctions against any foreign nationals responsible for violations of internationally recognized human rights in a foreign country when authorities in that country are unable or unwilling to conduct a thorough, independent and objective investigation of the violations;
Whereas the Litvinenko Inquiry report, presented to the United Kingdom Parliament on January 21, 2016, found that two Russian agents, Andrei Lugovoi and Dmitry Kovtun, were responsible for the assassination of Alexander Litvinenko and that there was a “strong probability” that they were acting on behalf of the Russian Federal Security Service;
Whereas British Prime Minister David Cameron condemned Russian President Vladimir Putin for presiding over the “state-sponsored murder” of Alexander Litvinenko;
Whereas members of the European Parliament have called for an independent international investigation into the murder of Russian opposition politician Boris Nemtsov;
Whereas records obtained by the Ukrainian government reveal that former Ukrainian President Viktor Yanukovych was directly involved in the use of force that resulted in more than 100 deaths during the Revolution of Dignity at the EuroMaidan protests;
Whereas former Ukrainian Prime Minister Mykola Azarov has been put on Ukraine’s international wanted list for abuse of power, has fled Ukraine and has been sanctioned by the European Union for the misappropriation of Ukrainian state funds;
Whereas Viktor Yanukovych and other members of the former Ukrainian government accused of corruption are being protected from extradition by President Vladimir Putin and the Russian government;
And whereas the Government of Canada has recognized Iran as a state sponsor of terrorism and has been one of the strongest critics of Iran’s poor human rights record, the United Nation’s Report of the Special Rapporteur stated that Iran executes more individuals per capita than any other country, and executions have increased under President Hassan Rouhani’s regime;
Attendu :
que les droits de la personne et la primauté du droit font partie intégrante du droit international et que le Canada a affirmé à plusieurs reprises son engagement à promouvoir la justice internationale et le respect des droits de la personne;
que les États signataires d’accords internationaux sur les droits de la personne se sont engagés à s’acquitter des obligations et responsabilités qui y sont prévues;
que Sergueï Magnitski, un avocat moscovite qui a mis au jour la plus importante fraude fiscale de l’histoire de la Russie, a été détenu sans procès et torturé et en est mort le 16 novembre 2009 dans une prison de Moscou;
qu’aucune enquête rigoureuse, indépendante et objective n’a été menée par les autorités russes sur la détention, la torture et la mort de Sergueï Magnitski, et que les individus responsables n’ont pas été traduits en justice;
que le procès posthume sans précédent de Sergueï Magnitski ainsi que sa condamnation en Russie pour la fraude qu’il a lui-même mise au jour constituent une violation des principes de justice fondamentale et de la primauté du droit;
que les assemblées législatives des États-Unis, du Parlement européen, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de l’Italie et du Canada ont adopté des mesures législatives et des motions condamnant le mauvais traitement que Sergueï Magnitski a subi, le qualifiant de « violation des principes de justice fondamentale et de l’État de droit », et demandant l’imposition de sanctions contre tout ressortissant étranger responsable de violations, dans un pays étranger, de droits de la personne reconnus à l’échelle internationale, lorsque les autorités de ce pays ne peuvent ou ne veulent pas enquêter sur ces violations de façon rigoureuse, indépendante et objective;
qu’il a été conclu dans le rapport d’enquête sur l’affaire Litvinenko, qui a été présenté au Parlement du Royaume-Uni le 21 janvier 2016, que deux agents russes, Andreï Lugovoï et Dmitry Kovtoun, sont responsables de l’assassinat d’Alexandre Litvinenko et qu’il était « fort probable » que ces derniers aient agi pour le compte du Service fédéral de sécurité de Russie;
que le premier ministre britannique David Cameron a blâmé Vladimir Poutine pour sa responsabilité dans le « meurtre commandé par l’État » d’Alexandre Litvinenko;
que des membres du Parlement européen ont demandé la tenue d’une enquête internationale indépendante sur le meurtre de l’opposant politique russe Boris Nemtsov;
que des dossiers obtenus par le gouvernement ukrainien révèlent que Viktor Ianoukovitch, ancien président d’Ukraine, a été directement impliqué dans l’emploi de la force qui a causé la mort de plus de cent personnes lors des manifestations du Maïdan pendant la Révolution de la dignité;
que l’Ukraine a inscrit Mykola Azarov, un ancien premier ministre, sur la liste des personnes recherchées à l’international pour abus de pouvoir, que ce dernier a quitté l’Ukraine et qu’il a été sanctionné par l’Union européenne pour détournement de deniers publics de l’Ukraine;
que le président Vladimir Poutine et le gouvernement de la Russie protègent Viktor Ianoukovitch et d’autres membres de l’ancien gouvernement ukrainien qui sont accusés de corruption en refusant de les extrader;
que le gouvernement du Canada reconnaît l’Iran comme étant un État qui parraine le terrorisme et qu’il est l’un des critiques les plus virulents du triste bilan de l’Iran en matière de droits de la personne, qu’il a été reconnu dans un rapport du rapporteur spécial des Nations Unies que l’Iran exécute plus de personnes par habitant que tout autre pays et que le nombre d’exécutions n’a fait qu’augmenter sous le régime du président Hassan Rouhani,
Now, therefore, Her Majesty, by and with the advice and consent of the Senate and House of Commons of Canada, enacts as follows:
Sa Majesté, sur l’avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :

Short Title

Titre abrégé

Short title
Titre abrégé
1This Act may be cited as the Justice for Victims of Corrupt Foreign Officials Act (Sergei Magnitsky Law).
1Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus (loi de Sergueï Magnitski).

Interpretation

Définitions

Definitions
Définitions
2(1) The following definitions apply in this Act.
Canadian means a person who is a citizen within the meaning of the Citizenship Act or a corporation incorporated or continued by or under the laws of Canada or of a province. (Canadien)
entity means a corporation, trust, partnership, fund, an unincorporated association or organization or a foreign state. (entité)
foreign national means an individual who is not
(a) a Canadian citizen; or
(b) a permanent resident under the Immigration and Refugee Protection Act. (étranger)
foreign state means a country other than Canada, and includes
(a) any of its political subdivisions;
(b) its government and any of its departments, or the government or any department of any of its political subdivisions; and
(c) any of its agencies or any agency of any of its political subdivisions. (État étranger)
Minister means the Minister of Foreign Affairs. (ministre)
person means an individual or an entity. (personne)
prescribed means prescribed by regulation. (Version anglaise seulement)
property means any real, personal, movable or immovable property. (bien)
2(1) Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente loi.
bien Bien meuble, immeuble, personnel ou réel. (property)
Canadien Citoyen au sens de la Loi sur la citoyenneté ou toute personne morale constituée ou prorogée sous le régime d’une loi fédérale ou provinciale. (Canadian)
entité Personne morale, fiducie, société de personnes, fonds, organisation ou association non dotée de la personnalité morale ainsi qu’un État étranger. (entity)
État étranger Pays autre que le Canada. Sont assimilés à un État étranger :
a) ses subdivisions politiques;
b) son gouvernement et ses ministères ou ceux de ses subdivisions politiques;
c) ses organismes ou ceux de ses subdivisions politiques. (foreign state)
étranger Personne autre :
a) qu’un citoyen canadien;
b) qu’un résident permanent au sens de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. (foreign national)
ministre Le ministre des Affaires étrangères. (Minister)
personne Personne physique ou entité. (person)
Property of a person
Biens d’une personne
(2) For the purposes of this Act, the property of a person includes property controlled, directly or indirectly, by the person.
(2) Pour l’application de la présente loi, les biens d’une personne s’entendent notamment des biens qui sont directement ou indirectement sous son contrôle.

Her Majesty

Sa Majesté

Binding on Her Majesty
Obligation de Sa Majesté
3This Act is binding on Her Majesty in right of Canada or a province.
3La présente loi lie Sa Majesté du chef du Canada et des provinces.

Orders and Regulations

Décrets et règlements

Orders and regulations
Décrets et règlements
4(1) The Governor in Council may, if satisfied based on reliable and appropriate evidence that the circumstances described in subsection (2) have occurred,
(a) make any orders or regulations with respect to the restriction or prohibition of any of the activities referred to in subsection (4) in relation to the foreign national’s property that the Governor in Council considers necessary; and
(b) by order, cause to be seized, frozen or sequestrated in the manner set out in the order any of the foreign national’s property situated in Canada.
4(1) S’il est convaincu, sur le fondement d’éléments de preuve dignes de foi, que les faits prévus au paragraphe (2) se sont produits, le gouverneur en conseil peut :
a) prendre tout décret ou règlement qu’il estime nécessaire concernant la restriction ou l’interdiction, à l’égard des biens d’un étranger, des activités énumérées au paragraphe (4);
b) par décret, saisir, bloquer ou mettre sous séquestre, de la façon prévue par le décret, tout bien situé au Canada et détenu par l’étranger.
Circumstances
Faits
(2) The circumstances referred to in subsection (1) are the following:
(a) a foreign national is responsible for, or complicit in, extrajudicial killings, torture or other gross violations of internationally recognized human rights committed against individuals in any foreign country who seek
(i) to expose illegal activity carried out by government officials, or
(ii) to obtain, exercise, defend or promote internationally recognized human rights and freedoms, such as freedom of religion, of expression, of association and of assembly, and the right to a fair trial and to democratic elections;
(b) a foreign national acts as an agent of or on behalf of a foreign state in a matter relating to an activity described in paragraph (a);
(c) a foreign national who is a government official of a foreign state, or a senior associate of such an official, is responsible for, or complicit in, ordering, controlling, or otherwise directing, acts of significant corruption, including the expropriation of private or public assets for personal gain, corruption related to government contracts or the extraction of natural resources, bribery or the facilitation or transfer of the proceeds of corruption to foreign jurisdictions; or
(d) a foreign national has materially assisted, sponsored, or provided financial, material or technological support for, or goods or services in support of, an activity described in paragraph (c).
(2) Sont visés au paragraphe (1) les faits suivants :
a) l’étranger est responsable ou complice de meurtres extrajudiciaires, de torture ou d’autres violations graves de droits de la personne reconnus à l’échelle internationale contre des personnes dans un pays étranger qui tentent, selon le cas :
(i) de dénoncer des activités illégales commises par des dirigeants du gouvernement,
(ii) d’obtenir, d’exercer, de défendre ou de promouvoir des droits de la personne et des libertés reconnus à l’échelle internationale, notamment les libertés de religion, d’expression, d’association et de réunion et le droit à un procès équitable et à des élections démocratiques;
b) l’étranger, sur mandat ou au nom d’un État étranger, est impliqué dans une activité visée à l’alinéa a);
c) l’étranger, qui est un dirigeant du gouvernement d’un État étranger ou l’adjoint principal d’un tel dirigeant, est responsable ou complice d’avoir ordonné, supervisé ou dirigé d’une façon quelconque des actes de corruption à grande échelle, notamment l’expropriation de biens publics ou privés pour son propre bénéfice, la corruption visant des marchés publics ou l’extraction de ressources naturelles, le versement de pots-de-vin ou le transfert ou la facilitation du transfert de produits de la corruption à l’extérieur du pays;
d) l’étranger a substantiellement appuyé ou parrainé une activité visée à l’alinéa c) ou y a activement participé en fournissant de l’aide financière ou matérielle, du soutien technologique ou des biens ou services.
Factors
Facteurs
(3) The Governor in Council may take into account information obtained by other countries and non-governmental organizations that monitor violations of human rights.
(3) Le gouverneur en conseil peut tenir compte de renseignements obtenus par d’autres pays et organisations non gouvernementales qui surveillent les violations des droits de la personne.
Restricted or prohibited activities
Activités interdites
(4) Orders and regulations may be made under paragraph (1)‍(a) with respect to the restriction or prohibition of any of the following activities, whether carried out in or outside Canada:
(a) the dealing, directly or indirectly, by any person in Canada or Canadian outside Canada in any property, wherever situated, of the foreign national;
(b) the entering into or facilitating, directly or indirectly, by any person in Canada or Canadian outside Canada, of any financial transaction related to a dealing referred to in paragraph (a); and
(c) the provision by any person in Canada or Canadian outside Canada of financial services or related services in respect of property of the foreign national.
(4) Les activités qui peuvent être visées par le décret ou règlement pris en vertu de l’alinéa (1)a) sont les suivantes, qu’elles se déroulent au Canada ou à l’étranger :
a) toute opération effectuée, directement ou indirectement, par une personne se trouvant au Canada ou par un Canadien se trouvant à l’étranger portant sur un bien de l’étranger, indépendamment de la situation du bien;
b) le fait pour une personne se trouvant au Canada ou pour un Canadien se trouvant à l’étranger de conclure, directement ou indirectement, toute opération financière liée à une opération visée à l’alinéa a) ou d’en faciliter, directement ou indirectement, la conclusion;
c) la prestation par une personne se trouvant au Canada ou par un Canadien se trouvant à l’étranger de services financiers ou de services connexes relativement aux biens de l’étranger.
Duration
Période de validité
5An order or regulation made under section 4 in respect of a foreign national ceases to have effect on the day that is five years after the day on which it comes into force unless the Governor in Council, by order, extends it for the period specified in the order. It may be extended more than once.
5Le décret ou règlement pris en vertu de l’article 4 à l’égard d’un étranger cesse d’avoir effet cinq ans après sa date d’entrée en vigueur à moins que le gouverneur en conseil ne prolonge, par décret, sa période de validité de la période qui y est précisée. La période de validité peut être prolongée plus d’une fois.
Tabling of order
Dépôt devant les chambres du Parlement
6A copy of each order or regulation made under section 4 must be tabled in each House of Parliament within 15 days after it is made. It may be sent to the Clerk of the House if the House is not sitting.
6Une copie de tout décret ou règlement pris en vertu de l’article 4 est déposée devant chaque chambre du Parlement dans les quinze jours suivant sa prise et communiquée au greffier de cette chambre dans le cas où celle-ci ne siège pas.

Duty to Determine

Obligation de vérification

Determination
Vérification
7Each of the following entities must determine on a continuing basis whether it is in possession or control of property that it has reason to believe is the property of a foreign national who is the subject of an order or regulation made under section 4:
(a) authorized foreign banks, as defined in section 2 of the Bank Act, in respect of their business in Canada or banks to which that Act applies;
(b) cooperative credit societies, savings and credit unions and caisses populaires regulated by a provincial Act and associations regulated by the Cooperative Credit Associations Act;
(c) foreign companies, as defined in subsection 2(1) of the Insurance Companies Act, in respect of their insurance business in Canada;
(d) companies, provincial companies and societies, as those terms are defined in subsection 2(1) of the Insurance Companies Act;
(e) fraternal benefit societies regulated by a provincial Act in respect of their insurance activities and insurance companies and other entities engaged in the business of insuring risks that are regulated by a provincial Act;
(f) companies to which the Trust and Loan Companies Act applies;
(g) trust companies regulated by a provincial Act;
(h) loan companies regulated by a provincial Act;
(i) entities that engage in any activity described in paragraph 5(h) of the Proceeds of Crime (Money Laundering) and Terrorist Financing Act if the activity involves the opening of an account for a client;
(j) entities authorized under provincial legislation to engage in the business of dealing in securities or to provide portfolio management or investment counselling services; and
(k) other entities of a prescribed class of entities.
7Il incombe aux entités ci-après de vérifier de façon continue si elles ont en leur possession ou sous leur contrôle des biens qui, à leur connaissance, sont des biens d’un étranger visé par un décret ou règlement pris en vertu de l’article 4 :
a) les banques régies par la Loi sur les banques et les banques étrangères autorisées, au sens de l’article 2 de cette loi, dans le cadre des activités que ces dernières exercent au Canada;
b) les coopératives de crédit, caisses d’épargne et de crédit et caisses populaires régies par une loi provinciale et les associations régies par la Loi sur les associations coopératives de crédit;
c) les sociétés étrangères, au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur les sociétés d’assurances, dans le cadre des activités d’assurance qu’elles exercent au Canada;
d) les sociétés, les sociétés provinciales et les sociétés de secours, au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur les sociétés d’assurances;
e) les sociétés de secours mutuel régies par une loi provinciale, dans le cadre de leurs activités d’assurance, et les sociétés d’assurances et autres entités régies par une loi provinciale qui exercent le commerce de l’assurance;
f) les sociétés régies par la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt;
g) les sociétés de fiducie régies par une loi provinciale;
h) les sociétés de prêt régies par une loi provinciale;
i) les entités qui se livrent à une activité visée à l’alinéa 5h) de la Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes, si l’activité comporte l’ouverture d’un compte pour un client;
j) les entités autorisées en vertu de la législation provinciale à se livrer au commerce des valeurs mobilières ou à la fourniture de services de gestion de portefeuille ou de conseils en placement;
k) toute autre entité faisant partie d’une catégorie d’entités réglementaire.

Rights of Persons who are Subject to an Order or Regulation

Droits des personnes visées par tout décret ou règlement

Application
Demande
8(1) A person who is the subject of an order or regulation made under section 4 may apply in writing to the Minister to cease being the subject of the order or regulation on the grounds that the person is not a foreign national.
8(1) Toute personne visée par un décret ou règlement pris en vertu de l’article 4 peut demander par écrit au ministre de cesser d’être visée par le décret ou règlement au motif qu’elle n’est pas un étranger.
Recommendation
Recommandation
(2) If the Minister has reasonable grounds to believe that the applicant is not a foreign national, the Minister must recommend to the Governor in Council that the order or regulation be amended or repealed, as the case may be, so that the applicant is no longer the subject of the order or regulation.
(2) S’il a des motifs raisonnables de croire que le demandeur n’est pas un étranger, le ministre recommande au gouverneur en conseil de modifier ou d’abroger, selon le cas, le décret ou règlement de façon à ce que le demandeur n’y soit plus assujetti.
Notice if application rejected
Avis
(3) The Minister must give notice without delay to the applicant of any decision to reject the application.
(3) Le ministre donne sans délai au demandeur un avis de sa décision éventuelle de rejeter la demande.

Application for a Certificate

Demande d’attestation

Mistaken identity
Erreur sur la personne
9(1) A person claiming not to be a foreign national may apply to the Minister in writing for a certificate stating that they are not a foreign national who is the subject of an order or regulation made under section 4.
9(1) Toute personne qui affirme ne pas être un étranger peut demander par écrit au ministre de lui délivrer une attestation portant qu’elle n’est pas un étranger visé par un décret ou règlement pris en vertu de l’article 4.
Certificate — time frame
Attestation — délai
(2) If the Minister determines that the person is not a foreign national, the Minister must issue a certificate to them as soon as feasible.
(2) S’il décide que le demandeur n’est pas un étranger, le ministre lui délivre l’attestation dans les meilleurs délais.
Reasonable expenses
Dépenses
10(1) A person who is the subject of an order or regulation made under section 4 may apply to the Minister in writing for a certificate to exempt property from the application of the order or regulation if the property is necessary to meet the reasonable expenses of the person and their dependents.
10(1) Toute personne qui est visée par un décret ou règlement pris en vertu de l’article 4 peut demander par écrit au ministre de délivrer une attestation soustrayant à l’application du décret ou règlement certains biens qui sont nécessaires pour ses dépenses raisonnables et celles des personnes à sa charge.
Certificate — time frame
Attestation — délai
(2) If the Minister determines that the property is necessary to meet the reasonable expenses of the applicant and their dependents, the Minister must issue a certificate to the applicant as soon as feasible.
(2) S’il décide que les biens sont nécessaires pour les dépenses raisonnables du demandeur et celles des personnes à sa charge, le ministre lui délivre l’attestation dans les meilleurs délais.

General

Dispositions générales

No civil liability
Immunité
11A person who, in relation to any property that is the subject of an order or regulation made under section 4, acts reasonably in taking, or omitting to take, measures to comply with the order or regulation is not liable in any civil action arising from having taken or omitted to take the measures if they took all reasonable steps to satisfy themselves that the property was property that is the subject of the order or regulation.
11Nul ne peut, relativement à tout bien visé par un décret ou règlement pris en vertu de l’article 4, être poursuivi au civil pour avoir fait ou omis de faire quoi que ce soit dans le but de se conformer au décret ou règlement, s’il a agi raisonnablement et pris toutes les dispositions voulues pour se convaincre que le bien en cause est un bien visé par le décret ou règlement.
Existing equities maintained
Rang
12All secured and unsecured rights and interests in any property that is the subject of an order or regulation made under section 4 that are held by a person, other than the foreign national who is the subject of the order or regulation, are entitled to the same ranking that they would have been entitled to had the order or regulation not been made.
12La prise d’un décret ou règlement en vertu de l’article 4 ne porte pas atteinte au rang des droits et intérêts — garantis ou non — détenus par des personnes qui ne sont pas des étrangers sur les biens visés par le décret ou règlement.
Proceedings not precluded
Possibilités d’engager des poursuites
13The making of an order or regulation under section 4 does not preclude the commencement of proceedings under any Act of Parliament other than this Act, or any civil proceedings, in respect of any property that is the subject of the order or regulation.
13La prise d’un décret ou règlement en vertu de l’article 4 n’a pas pour effet d’empêcher quiconque d’engager des poursuites sous le régime d’une loi fédérale autre que la présente loi ou des poursuites civiles à l’égard des biens visés par le décret ou règlement.
Regulations
Règlements
14The Governor in Council may make regulations for carrying out the purposes and provisions of this Act.
14Le gouverneur en conseil peut, par règlement, prendre les mesures nécessaires à l’application de la présente loi.

Review and Report

Examen et rapport

Review
Examen
15(1) Within five years after the day on which this section comes into force, a comprehensive review of the provisions and operation of this Act and of the Special Economic Measures Act must be undertaken by the committees of the Senate and of the House of Commons that are designated or established by each House for that purpose.
15(1) Dans les cinq ans qui suivent la date d’entrée en vigueur du présent article, un examen approfondi des dispositions et de l’application de la présente loi et de la Loi sur les mesures économiques spéciales doit être fait par les comités du Sénat et de la Chambre des communes que chaque chambre désigne ou constitue à cette fin.
Report
Rapport
(2) The committees referred to in subsection (1) must, within a year after a review is undertaken under that subsection or within any further time that may be authorized by the Senate or the House of Commons, as the case may be, submit a report on the review to Parliament, including a statement of any changes that the committees recommend.
(2) Dans l’année qui suit le début de son examen ou dans le délai supérieur que la chambre en question, selon le cas, lui accorde, chaque comité visé au paragraphe (1) remet son rapport au Parlement, accompagné des modifications qu’il recommande.
Review of the list
Examen de la liste
(3) Each year, the committees of the Senate and House of Commons that are designated or established by each House for that purpose conduct a review of the list of foreign nationals who are the subject of an order or regulation made under this Act and submit a report to Parliament together with their recommendations with regard to the addition of foreign nationals to the list or their deletion from the list.
(3) Chaque année, les comités du Sénat et de la Chambre des communes que chaque chambre désigne ou constitue à cette fin examinent la liste des étrangers visés par un décret ou règlement pris en vertu de la présente loi et présentent au Parlement un rapport accompagné de leurs recommandations quant à l’ajout d’étrangers à la liste ou à leur suppression de la liste.

Related Amendments

Modifications connexes

1992, c. 17
1992, ch. 17

Special Economic Measures Act

Loi sur les mesures économiques spéciales

16(1) The portion of subsection 4(1) of the Special Economic Measures Act before paragraph (a) is replaced by the following:
16(1) Le paragraphe 4(1) de la Loi sur les mesures économiques spéciales est remplacé par ce qui suit :
Orders and regulations
Décrets et règlements
4(1) The Governor in Council may, if satisfied based on reliable and appropriate evidence that the circumstances described in subsection (1.‍1) have occurred,
4(1) S’il est convaincu, sur le fondement d’éléments de preuve dignes de foi, que les faits prévus au paragraphe (1.‍1) se sont produits, le gouverneur en conseil peut prendre les décrets et règlements qu’il estime nécessaires concernant la restriction ou l’interdiction, à l’égard d’un État étranger, des activités énumérées au paragraphe (2). Il peut aussi, par décret, saisir, bloquer ou mettre sous séquestre, de la façon prévue par le décret, tout bien situé au Canada et détenu par un État étranger, une personne qui s’y trouve, un de ses nationaux qui ne réside pas habituellement au Canada ou en leur nom.
(2) Section 4 of the Act is amended by adding the following after subsection (1):
(2) L’article 4 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
Circumstances
Faits
(1.‍1) 
The circumstances referred to in subsection (1) are the following:
(a) an international organization of states or association of states, of which Canada is a member, has made a decision or a recommendation or adopted a resolution calling on its members to take economic measures against a foreign state;
(b) a grave breach of international peace and security has occurred that has resulted in or is likely to result in a serious international crisis;
(c) a foreign state is responsible for extrajudicial killings, torture or other gross violations of internationally recognized human rights committed against individuals in any foreign country who seek
(i) to expose illegal activity carried out by government officials, or
(ii) to obtain, exercise, defend or promote internationally recognized human rights and freedoms, such as freedom of religion, of expression, of association and of assembly, and the right to a fair trial and to democratic elections;
(d) a person acts as an agent of or on behalf of a foreign state in a matter relating to an activity described in paragraph (c);
(e) a government official of a foreign state, or a senior associate of such an official, is responsible for, or complicit in, ordering, controlling, or otherwise directing, acts of significant corruption, including the expropriation of private or public assets for personal gain, corruption related to government contracts or the extraction of natural resources, bribery or the facilitation or transfer of the proceeds of corruption to foreign jurisdictions; or
(f) a foreign state has materially assisted, sponsored, or provided financial, material or technological support for, or goods or services in support of, an activity described in paragraph (e).
(1.‍1) 
Sont visés au paragraphe (1) les faits suivants :
a) une organisation internationale d’États ou une association d’États, dont le Canada est membre, a pris une décision, adopté une résolution ou formulé une recommandation incitant ses membres à prendre des mesures économiques contre un État étranger;
b) une rupture sérieuse de la paix et de la sécurité internationales est susceptible d’entraîner ou a entraîné une grave crise internationale;
c) un État étranger est responsable de meurtres extrajudiciaires, de torture ou d’autres violations graves de droits de la personne reconnus à l’échelle internationale contre des personnes dans un pays étranger qui tentent, selon le cas :
(i) de dénoncer des activités illégales commises par des dirigeants du gouvernement,
(ii) d’obtenir, d’exercer, de défendre ou de promouvoir des droits de la personne et des libertés reconnus à l’échelle internationale, notamment les libertés de religion, d’expression, d’association et de réunion et le droit à un procès équitable et à des élections démocratiques;
d) une personne, sur mandat ou au nom de l’État étranger, est impliquée dans une activité visée à l’alinéa c);
e) un dirigeant du gouvernement d’un État étranger ou l’adjoint principal d’un tel dirigeant est responsable ou complice d’avoir ordonné, supervisé ou dirigé d’une façon quelconque des actes de corruption à grande échelle, notamment l’expropriation de biens publics ou privés pour son propre bénéfice, la corruption visant des marchés publics ou l’extraction de ressources naturelles, le versement de pots-de-vin ou le transfert ou la facilitation du transfert de produits de la corruption à l’extérieur du pays;
f) un État étranger a substantiellement appuyé ou parrainé une activité visée à l’alinéa e) ou y a activement participé en fournissant de l’aide financière ou matérielle, du soutien technologique ou des biens ou services.
2001, c. 27
2001, ch. 27

Immigration and Refugee Protection Act

Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés

17Subsection 35(1) of the Immigration and Refugee Protection Act is amended by striking out “or” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (c):
17Le paragraphe 35(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés est modifié par adjonction, après l’alinéa c), de ce qui suit :
(d) 
engaging in or instigating an act described in paragraphs 4(1.‍1)‍(c) to (e) of the Special Economic Meas­ures Act; or 
(e) being a foreign national who is subject to an order or regulation made under section 4 of the Justice for Victimes of Corrupt Foreign Officials Act (Sergei Magnitsky Law).
d) 
être l’instigateur d’activités prévues aux alinéas 4(1.‍1)c) à e) de la Loi sur les mesures économiques spéciales ou participer à de telles activités;  
e) être un étranger visé par un décret ou règlement pris en vertu de l’article 4 de la Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus (loi de Sergueï Magnitski).
Published under authority of the Speaker of the House of Commons
Publié avec l’autorisation du président de la Chambre des communes

Publication Explorer
Publication Explorer
ParlVU